Ne Me Lâche Pas – Lil Evans

ne-me-lache-pas

Titre: Ne Me Lâche Pas

Auteur: Lil Evans

Date de Parution: 19 Août 2015

Éditeur: La Plume et le Parchemin, 433 pages

***

Présentation de l’auteur:

Lil Evans est une auteure française mais aussi une éternelle romantique. Passionnée par les romances et les littératures fantastiques, elle se plonge alors dans l’écriture pour ne plus jamais s’arrêter. Sa première romance fantastique publiée « Ne me Lâche Pas » est rapidement suivie d’une série contemporaine intitulée « Love and… » puis par une seconde d’urban fantasy « Cet Autre Monde. »

Retrouvez son site www.lilevans.wixsite.com

***

Quatrième de Couverture:

Quand l’amour est plus fort que la haine.

Elle l’envoûte. Il la protège.

Louka va la rencontrer sur son territoire. Elle, cette jeune femme perdue et brisée qui réveille sa bestialité. Alors qu’il devrait la tuer, ses instincts de loup le poussent à la protéger, envers et contre tout. Mais dans ce monde où les Métamorphes sont enfin libres de vivre, certaines personnes se révèlent être encore pires que des cauchemars. Leur violence n’aura d’égal que leur haine pour tout ce qui touche au surnaturel. Des événements tragiques forceront alors un Louka dévasté à prendre son destin en main. Il fera tout pour sauver la femme qu’il aime avant qu’il ne soit trop tard.

————————————————————————–

Extraits:

Extrait 1

« – Au fait, tu ne nous as pas dit comment tu t’appelais.

Cette question la prit au dépourvu. Et sa douleur au ventre n’en fut que plus forte.

– Sa…

Non, elle ne pouvait pas dire ça. Elle était presque sûre que ce n’était pas un prénom. Elle était presque sûre, à la façon dont ses parents le disaient, que c’était de la méchanceté gratuite.

– Sa… ?

– Je n’ai pas de prénom.

– Tout le monde a un prénom, chaton. Alors ? Samantha ? Samara ?

[…]

– Je n’ai pas de prénom, répéta-t-elle tout bas, pour que seul Louka l’entende. Pas de prénom.

– Sanya ?

– Non !

Elle enfonça les mains dans les poches de son pull gris qui sentait bon comme Louka et, évitant son regard, elle tenta de formuler correctement ce qu’elle voulait dire. Elle savait qu’il ne la laisserait pas tranquille tant que cette histoire de prénom ne serait pas terminée. Cela l’amusait. Mais pas elle.

– Mes parents m’appelaient…

Louka se pencha à son oreille et murmura d’un souffle chaud:

– Comment t’appelaient-ils, chaton ?

– Ils me disaient…

– Oui ?

– Saloperie. »


Extraits 2/2.5

« Louka coupa net la connexion avec son ami. Il ne voulait pas qu’il puisse ressentir sa détresse et sa colère.

Sa peur et sa douleur…

Il se concentra sur (elle), sur sa respiration, pour s’apaiser. En fait, il avait pensé qu’elle était fragile, mais elle faisait preuve d’une force plus colossale que tout ce qu’il avait pu voir de sa vie. Pendant combien de temps était-elle restée esclave de ses parents ? De cette cage ? Et aujourd’hui, elle était là, à dormir avec lui qui l’avait traquée dans la forêt. Belle et paisible. Candide. Innocente.

Son loup grogna violemment et l’homme ne put se retenir. Il étouffa son cri dans un oreiller et se jura de tout faire pour qu’elle découvre le bon côté de l’existence avec lui.

Oui, il lui ferait découvrir que la vie était merveilleuse, que l’on pouvait voyager dans des endroits magnifiques. Il la ferait rire et lui montrerait que cette foutue cage n’était plus qu’un vilain souvenir. »

***

« Sa proximité le rendait ivre de joie et la voir s’éloigner le rendait fou de tristesse. Pourtant, même si elle était désormais protégée au sein de sa meute, il ne pouvait s’empêcher de remarquer à quel point elle était traumatisée, conditionnée, apeurée par la puissance de certaines de ses émotions.

Il ne pouvait s’empêcher de souffrir quand il la voyait découvrir le plaisir d’un contact et reculer de peur de lui faire du mal. Ou d’avoir mal. Un fossé se creusait en son cœur quand il la voyait s’asseoir au sol, manger avec les doigts comme un animal battu et il avait mal, tellement mal, quand son loup hurlait pour la caresser, alors qu’elle supportait à peine son regard sur elle dans ces moments-là. »


Extrait 3

« – Regarde ! Un papillon !

L’insecte aux ailes bleues et irisées était immobile sur le rideau beige et (elle) le fit se poser délicatement sur son pouce.

– Il est magnifique, Louka ! Tu as vu ces couleurs ?

– Oui.

Il se dirigea vers elle et ouvrit la fenêtre en grand. Le soleil les inonda de ses rayons et la douce chaleur de ce mois d’août les caressa agréablement. Le papillon (la) quitta pour s’envoler dehors. Elle se précipita vers lui, et se pencha à la fenêtre. Louka se plaça derrière elle, les mains sur ses hanches et ferma les yeux. Rien n’était aussi bon que la proximité de cette femme. Son loup était déchaîné en lui. Il luttait pour l’avoir, pour la prendre, pour la faire sienne.

– Ne sois pas triste, chaton. Il devait sortir pour pouvoir vivre.

– Je ne suis pas triste, Louka.

Elle se tourna dans ses bras et repassa les mains à son cou.

– Je sais ce que ça fait d’être enfermé, d’être en cage. Et je ne voulais pas que ça lui arrive, à lui aussi.

La douleur qui lui transperça le corps fut telle qu’il en eut le souffle coupé. Il passa une main légère sur sa joue blanche, puis la serra fort contre lui. »

————————————————————————–

Mon Avis:

  Depuis quelques jours, je fouine un peu sur le net dans l’espoir de dénicher quelques lectures intéressantes – comme si ma PAL n’était pas assez garnie :P -, et, par le plus grand et heureux des hasards, mes yeux se sont rivés sur Ne Me Lâche Pas de Lil Evans. Une jolie découverte dont je suis tombée irrémédiablement amoureuse.

  Tout d’abord, les grandes lignes de l’histoire. Une jeune femelle est retrouvée sur le territoire d’une meute de loups dirigée par l’Alpha Louka. Dès que les yeux du mâle se posent sur elle, une attirance aussi brute qu’inexplicable le lie instantanément à la jeune inconnue. Son loup se met alors en devoir de la protéger envers et contre tout, que ce soit d’elle-même ou du monde extérieur. La jeune femme va, de son côté, s’adapter progressivement à son nouvel environnement et se rapprocher lentement mais sûrement de Louka. Toutefois, la réalité va bientôt les rattraper et Louka va découvrir qu’il existe des monstres dignes des cauchemars les plus obscurs… mais que l’amour, tel un rayon de soleil dans une obscurité sans fin, peut éclipser bien des souffrances.

  L‘histoire entière – ou quasi-entière – n’est que beauté, tendresse et sensualité. Bien évidemment, il existe des parties plus sombres, où seuls règnent la cruauté et la rancœur, mais les deux-tiers du livre se concentrant principalement sur la relation de Louka et de la belle inconnue, c’est bien de ces qualificatifs-là que je la décrirais. C’est donc en somme toute une romance idéale pour une fleur bleue telle que moi qui favorise nettement la délicatesse et la justesse des sentiments dans la majorité de ses lectures ;). Donc beaucoup de sentimentalité et un brin de suspense et d’action, quoi que les derniers chapitres y étaient tout particulièrement consacrés… D’ailleurs, je suis tombée des nues en lisant ces derniers. Je ne m’attendais pas une seule seconde à un tel déroulement des faits, me surprenant ainsi par son intensité et sa violence. Plonger tête en avant dans des abîmes de sauvagerie et de désespoir après avoir nagé dans un océan d’amour et de douceur vous secoue de façon certaine !

  Mais ce qui rend cette romance tout particulièrement agréable à lire, c’est la plume de l’auteure. Elle est remarquablement douce, fluide ainsi que touchante, mais elle est également capable de se métamorphoser et noircir le papier de dureté et de souffrance. J’ai réellement apprécié l’harmonie de l’écriture de Lil Evans. Aucune précipitation dans les lignes. Des descriptions toutes en beauté, qu’elles concernent la physionomie ou encore les sentiments qui animent nos protagonistes. Des passages vibrants d’intensité et d’émotion. Un véritable bonheur pour les yeux. Bon, il est vrai qu’elle a certains défauts, notamment une légère tendance à la répétition. Je cite deux ou trois exemples assez manifestes: Louka qui désire constamment faire sienne la femelle mais qui prend son mal en patience pour ne pas la faire fuir, et ce, durant la plus grande majorité de l’histoire. Ou encore l’ignorance et l’innocence de la jeune femme qui est régulièrement mis en avant. Des répétitions qui peuvent effectivement agacer au bout d’un moment mais qui, pour ma part, ne m’ont pas gâché mon plaisir. Donc une admiration certaine du côté de la plume.

  Abordons maintenant le sujet des personnages – des personnages qui m’ont totalement séduite soit dit en passant. Nous suivons ici Louka, un magnifique et vigoureux mâle Alpha et « elle », la jeune femme un peu perdue, à l’innocence charmante et à la joie de vivre contagieuse. Des tempéraments plus ou moins différents qui vont toutefois se compléter à la perfection, créant ainsi une relation des plus admirables.

  « Elle » est l’incarnation même de l’innocence et de la douceur. Frêle, au charme aussi éblouissant que délicat, je l’ai immédiatement assimilée à une jolie poupée en porcelaine. Mais à l’image de celle-ci, elle peut facilement se briser et malgré sa joie de vivre pétillante, son innocence charmante et sa bouleversante ignorance, c’est bien ce qu’elle est: brisée. De par de nombreux sévices et autres souvenirs traumatisants, elle garde des séquelles qui la rendent fragile mais également trop vulnérable, voire même soumise. « Elle » appelle à notre compassion et le cœur se serre douloureusement face à la terreur évidente qui s’inscrit dans ses yeux, à ses automatismes de défense ou encore son inexpérience de la vie. Sa capacité de jouir de chaque journée, de chaque expérience et même de toutes ces petites choses insignifiantes à nos yeux m’a profondément touchée. Cette jeune femme m’a fait ressentir une foule d’émotions, en passant de la pitié à l’affection, et si elle a réussi à se frayer rapidement un chemin jusqu’à mon cœur, une de ses déclarations m’a tout particulièrement affectée, lorsque Louka lui demande à quel point elle a souffert: « On ne souffre pas quand on ne connait rien d’autre, tu sais. ». Garder une âme aussi pure après un passé tel que le sien relève du miracle et ne fait que renforcer davantage notre sympathie à son égard. C’est un personnage des plus adorables.

  Puis vient Louka. Plus proche d’ « elle » qu’on ne le pense au premier abord, il a également connu son lot de souffrances dans la vie. Toutefois, contrairement à la jeune femme, son innocence lui a été ravie très tôt et tout aussi rapidement, il a dû assumer un rôle d’Alpha qui nécessite une force et un dévouement à toute épreuve. Il est aussi extrêmement protecteur envers les membres de sa meute, de sa famille, et tout particulièrement envers « elle » qui réveille ses instincts les plus primitifs. Elle l’attire irrésistiblement, il la désire plus que tout mais se voir contraint à brider son désir grandissant le fait littéralement hurler à la lune. Bon, en vérité, il ne pense qu’à la posséder les trois-quart du temps et toutes – ou la majorité – de ses pensées divergent en ce sens. C’est devenu en quelque sorte le but ultime de son existence :D. Néanmoins, il est tendre, affectueux, et il va même se faire un devoir d’apprendre la vie à la jeune femelle . Ses attentions m’ont attendrie et sa fureur et sa douleur face aux blessures d’ « elle » ont fait écho à ma propre peine. Et bien que Louka dépeint le portrait typique des loups-garous – envoûtant, puissant, protecteur -, il a ce petit je-ne-sais-quoi qui le sort du lot. J’ai su l’estimer à sa juste valeur et j’ai été plus que charmée par ce personnage au loup fougueux mais au cœur humain.

  Au finalNe Me Lâche Pas est un livre qui a entièrement gagné mon propre cœur. De l’histoire au personnages, en passant par la plume, tout est fait pour nous faire ressentir un maximum d’émotions. C’est une romance à l’état pur, avec tendresse et sentiments suaves à volonté. La douceur omniprésente est un pur délice pour les personnes à l’âme sensible et romantique telles que moi

  PS: Et oui, c’est tout à fait volontaire de ma part de laisser le nom de la jeune femelle inconnu ! Je tiens à ce que vous le découvrez en même temps que Louka pour comprendre sa signification ;)

————————————————————————–

Intéressé par ce livre ? Retrouve-le sur amazon.fr ici:

Ne Me Lâche Pas – Lil Evans


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s