Le Talisman de Pæyragone |Tome 2: L’Éveil de Gaïa – Katja Lasan

L'Eveil de Gaia

Titre: Le Talisman de Pæyragone, Tome 2: L’Éveil de Gaïa

Auteur: Katja Lasan

Date de Parution: 20 Janvier 2017

Éditeur: Cyplog Editions, 408 pages

***

Présentation de l’auteur:

Née d’une mère française et d’un père croate, Katja Lasan est une écrivaine suisse et plus particulièrement une romancière. Immergée dans l’univers de la littérature et du cinéma dès son plus jeune âge, l’auteure écrit sa première nouvelle à l’âge de dix ans. Dès lors, elle ne cessera d’écrire mais gardera néanmoins ses écrits pour elle, n’osant pas les dévoiler au grand public. Toutefois, une tragédie va la pousser à publier pour la première fois un texte et ce via Internet. Ce dernier fut un grand succès et la romancière décide alors de se lancer dans un nouveau projet qui va sortir quelques années plus tard. Ainsi apparaît le premier tome de la série « Le Talisman de Pæyragone » : Les Sans-Plumes.

Retrouvez son site www.katjalasan.ch

***

Quatrième de Couverture:

Alors que les Ténèbres continuent leur sinistre progression, Rendall, le Mage, cherche à démasquer un traître parmi les siens, quitte à se mettre sciemment en danger et à s’opposer au Conseil des Sept, de plus en plus divisé.

Dans l’Autre-Monde, Elisa veille sur Kylian, grièvement blessé par le venin du basilic. Auprès de lui, elle a découvert que le Talisman de Pæyragone possède de nombreux pouvoirs qu’elle doit apprendre à maîtriser. Elle réalise également que son cœur s’ouvre à des sentiments tout aussi dangereux pour elle que pour son Protecteur.

Mais de son côté, Kylian est-il prêt à les accepter, sachant les risques qu’ils encourent ? Malgré la bienveillance de Gaïa, malgré son rôle d’Élu, les lois des Ailés sont implacables et les Anges ne pardonnent pas.

————————————————————————–

Résumé du tome précédent

À la mort de sa grand-mère, Elisa Duval hérite du rôle de Gardienne d’un certain talisman nommé le Talisman de Pæyragone. Elle fait alors la connaissance du Syam Kylian, son Protecteur; un être ailé chargé de veiller sur sa sécurité et sur le talisman sacré. Dès lors, leur objectif consiste à rejoindre le Peuple des Syams afin de leur remettre le Talisman. Mais cela n’est pas si simple… Bientôt, la famille d’Elisa est kidnappée et ses ravisseurs rejoignent le Royaume de Locle, le Seigneur Noir qui n’attend que de s’emparer de la relique sacrée afin de répandre les Ténèbres dans le monde. Leur destination reste néanmoins inchangée et c’est ainsi qu’Elisa et Kyrian se retrouvent dans la forêt de Bonneval afin de rejoindre la Porte de Pierre qui leur permettra d’accéder au Royaume des Syams. Malheureusement, au cours d’une bataille acharnée contre un basilic, Kyrian se retrouve grièvement blessé et tombe dans l’inconscience…

De son côté, Rendall, un des Sept Mages Syams, découvre l’existence d’un traître parmi les siens. L’affaire est délicate et entre ruses et complots au sein de la communauté ailée, la tension est à son comble. Mais lorsque le Cycle de Vie, structure jugée indispensable pour libérer le pouvoir du Talisman, est volé et après avoir essuyé une tentative d’assassinat, Rendall décide de mettre tous ses moyens en œuvre afin de débusquer le traître qui vend son peuple au profit de Locle et de ses Ténèbres…

Pour finir, Yanis de Bellis, mari de Bénédicte et beau-frère d’Elisa, prend part à l’enquête menée par l’équipe de police sur la disparition de sa femme ainsi que de sa belle-mère, Agnès Duval. Elisa est dès alors désignée comme le suspect numéro un. Suivant les rares pistes laissées par Elisa et son Protecteur, la troupe se rend alors à Bonneval et s’enfonce dans sa forêt. Forêt par ailleurs jugée hantée par les habitants…

————————————————————————–

Extraits:

Extrait 1

« L’Ange se met debout.

– Kylian…

– Ça va, grimace-t-il en se redressant. Viens.

Il m’offre sa main, je le dévisage, sans comprendre. Son regard devient sérieux.

– Allez, viens.

Face à son sourire tendre, je ne résiste pas et cède à la curiosité. Je saisis sa main en me levant. Il m’attire contre lui, referme ses bras autour de ma taille, puis fait onduler doucement son corps. Surprise par cette improvisation inattendue, surtout de sa part, je ricane:

– Tu m’offres une danse ?

– Pourquoi pas ?

Devant ma perplexité, il s’empare de mes bras et les passe derrière son cou. Je me laisse faire, proprement sidérée. Celle-là, je ne l’avais pas vue venir. Kylian fredonne gentiment le refrain de la chanson tout en me berçant contre lui. Et il faut bien l’avouer, c’est loin d’être désagréable. Alors, je laisse le murmure de ma voix se joindre à la sienne. C’est un peu faux, mais on s’en fiche royalement. N’existe plus que ce moment, empreint de douceur et d’une tendresse qui me réchauffe l’âme en profondeur. Il me reprend la main, me fait virevolter au rythme des paroles, me ramène contre lui, lentement, avec complicité. Puis, dans son dos, ses ailes frémissent, et nous quittons le sol.

Je me cramponne un peu plus à lui.

– Détends-toi !

– Facile à dire ! Je suis déjà passablement nulle pour danser sur terre, alors dans les airs…

– Laisse-toi guider, Sans-Plumes. Ferme les yeux, vide ton esprit et laisse-toi faire.

Oui… Facile…

Mais j’obéis, même si vider mon esprit reste le plus difficile. Surtout collée ainsi contre lui. Le cœur battant, je repense au baiser volé quelques heures plus tôt. L’Ange ne le saura jamais et c’est mieux ainsi. Je ne sais pas ce qui m’a pris, je n’ai pas réfléchi. Sur l’instant, ça m’a paru naturel, tout simplement. Je pose ma tête contre son torse. Kylian danse doucement, tout en continuant de fredonner la musique. Soudain, il se tait, laisse passer quelques secondes, puis chuchote:

– Je suis désolé, Elisa.

[…]

Comme si cela allait de soi, je me glisse sous ses plumes pour me blottir contre lui, la tête dans le creux de son épaule. Sans me réprimander ni prononcer un mot, Kylian passe un bras autour de moi. En quelques secondes, nous nous laissons entraîner avec bienveillance dans les méandres du sommeil, jusqu’à ce que des aboiements furieux nous réveillent subitement, aux premières lueurs de l’aube. »


Extrait 2

« – Achève celui-là, je m’occupe des autres.

Je lance un regard éploré vers le gobelin. Son ventre est en train de se vider, une partie de ses boyaux sont à terre.

– Je peux pas faire ça, Kylian !

– Si tu ne le fais pas, c’est lui qui te tuera !

– Il est déjà mort ! Regarde-le !

– Il sera mort quand il ne respirera plus. Tue-le !

Je n’ai pas le temps de protester. Kylian fait tournoyer son arme, ouvre ses ailes et retourne au combat. Mais où va-t-il chercher son énergie constante ? Comment fait-il ? Je secoue la tête pour en chasser ces futilités. Les réponses plus tard. J’ai une tâche à accomplir. Je me tourne vers le corps à l’agonie. Le gobelin suffoque, crache du sang, s’étouffant à moitié avec celui qui lui inonde sa bouche. Il est quasiment mort. Je vais simplement mettre fin à ses souffrances.

Je m’approche, hésitante.

[…]

– Tu veux me tuer, femelle ? Vraiment ? C’est ce que souhaite ta… conscience ? Je suis à terre… Je meurs… regarde-moi…

Mais qu’ils se taise, bordel ! Ma main se met à trembler. Je ne peux pas. Je ne peux pas faire ça. Pas les yeux dans les yeux.

– ELISA !

Kylian donne le coup de grâce à la créature emplumée. Il s’apprête à me rejoindre lorsque des flèches volent sur lui. Il les repousse avec son énergie et, sans un mot de plus, rejoint l’ennemi.

– Alors ? Tu te décides… femelle ?

Dans un élan, je lève à nouveau la lame, mais retiens mon geste au moment de l’abattre. Le sourire narquois du gobelin s’agrandit.

– Non, tu ne le feras pas… Tu n’en es pas capable… Tu as l’âme généreuse, malgré ta colère… malgré ta peur… Les faiblesses des êtres de ton espèce !

Je recule, je ne veux plus l’entendre, qu’il crève, qu’il crève seul, dans la souffrance ! Je porte mes mains à mes oreilles, je ne veux plus entendre ses gargouillis, ses injures. Je ne veux plus entendre le bruit des épées. Je ne veux plus de guerre, plus de haine.

Je ferme les yeux.

– Oui ! Tu es faible, femelle ! Tu as l’âme généreuse ! Et moi, ce n’est pas mon cas !

Je rouvre les paupières. Le gobelin s’est emparé de sa barre de fer. La main à sa blessure, il tente de se relever dans un mugissement sauvage. Mon sang ne fait qu’un tour. Je lui saute dessus et enfonce profondément l’épée dans son cœur. L’œil du gobelin s’élargit avant de perdre toute lueur de vie. Je me relève, fais deux pas en arrière, puis hurle, la tête en direction du ciel. J’ai tué un être vivant. Sciemment. Et ce n’est pas le fait du Talisman, cette fois. Mais moi. Uniquement moi. »


Extrait 3

« Les créatures accourent, arc et arbalètes bandés, épées, poignards et gourdins en avant. Elisa grimpe sur le bouclier, les mains sur les quillons de l’épée.

– C’est quoi ton plan ?

– Grimpe, beau gosse, tu verras.

– Elisa, bordel ! C’est pas le moment de faire mumuse !

– Arrête de râler. Grimpe, range tes ailes, envois-leur une salve énergétique dont tu as le secret et laisse-moi gérer le reste !

Elle se fout de moi, c’est ça ?

– Ça sert à rien de leur envoyer des jets d’énergie, ça ne fonctionne pas sur eux !

– Ce que tu peux être rabat-joie !

– Rabat-joie ? Moi ? Attends… Lequel de nous deux a tenu un discours défaitiste y a quelques minutes ?

Une lance vient se planter entre nous. D’accord, on ne va pas insister. Je saute derrière elle en visant la troupe de gobelins. À défaut de les blesser, trois boules d’énergie devraient au moins les aveugler quelques précieuses secondes.

– Donne un coup d’élan ! m’ordonne Elisa en posant son pied par terre.

Dans une même impulsion, nous glissons nos chaussures sur le sol. Le bouclier s’ébranle avec lenteur.

– Super ton plan, Gardienne !

– Ça va fonctionner. Fais-moi confiance ! grommelle-t-elle, l’air concentré.

[…]

– Tu vois ! Je t’avais dit de… AH ! NON ! MERDE !

– OH BORDEL ! BRAQUE ! BRAQUE !

Mais c’est trop tard. Nous avons beau pencher nos corps sur le côté et les mains d’Elisa serrer les quillons de l’épée pour guider le mouvement, l’énorme rocher devant nous sera impossible à éviter. J’ouvre mes ailes, attrape la Gardienne par la taille et m’envole avant le clash fatal. Le bouclier fonce sur le rocher dans un éclat de ferraille tonitruant. Je la dépose par terre et cours récupérer mon épée. Heureusement pour la Sans-Plumes, elle n’a pas une seule égratignure. Merci la poussière d’étoiles et l’art des forgerons Syams. Le bouclier en revanche est bon pour la casse.

– Faut pas traîner. On a gagné un sacré temps, mais ils ne vont rien lâcher.

Elisa replie ses bras contre sa poitrine, le regard rempli de reproches.

– Hum ! Tu n’oublies rien ?

– Quoi ?

Elle me fait les gros yeux.

– Dis-le.

– Non.

– Allez, Guerrier… Ose l’avouer…

Je soupire. Quelle sacrée chieuse !

– D’accord ! Je le reconnais: t’as eu une idée de génie. C’est bon ? T’es contente ?

Elle sourit de toutes ses dents. Exaspérante ! »

————————————————————————–

Mon Avis:

Après un premier tome captivant, nous retrouvons nos héros et l’univers étonnant du Talisman de Pæyragone dans cette suite qu’est l’Éveil de Gaïa. Au vu de la façon dont nous avons quitté Elisa et Kyrian, il m’était impossible de laisser l’aventure en suspens plus longtemps et je n’ai donc pas eu à tergiverser pour acquérir cette seconde partie…

Dans celle-ci, la situation de la Gardienne Sans-Plume et du Protecteur se corse. La guerre entre Syams et les Ténèbres de Locle est imminente et la désolation s’étend dangereusement vite dans l’Autre-Monde. Les obstacles sont encore plus nombreux et conséquents pour Elisa et Kylian et leur aventure n’en devient que plus périlleuse. Les pièges et autres tentatives de capture deviennent donc de plus en plus fréquents et imaginatifs tout comme l’invasion de créatures aussi diverses qu’improbables. Le catalogue de monstres s’enrichit considérablement et comme le dit si justement Elisa : « Mais j’en ai marre de toutes ses créatures, putain ! Y en a pas une qui pourrait être un tant soit peu normale dans cette histoire ? ». Une phrase qui m’a fait éclater de rire sur le moment ! L’action ne manque donc certainement pas et entre expectative, anxiété et interrogations diverses quant aux motivations de tout un chacun, l’histoire n’en devient que plus intéressante au fil des pages. Un seul petit regret: le sentiment de répétition généré par les scènes de combats. S’ensuit généralement le même schéma – avec néanmoins quelques agréables surprises de temps à autre -, à savoir monstre -> Elisa en danger -> Kylian portant secours -> bataille plus ou moins sanglante -> mort de la créature. Bien qu’Elisa montre un courage grandissant au fil et à mesure de l’avancée de leur mission, j’aurais aimé découvrir des conflits plus diversifiés, plus « haletants » peut-être ? C’est plus une constatation qu’un reproche bien sûr, et il est probable que d’autres lecteurs n’en prennent pas rigueur, voire qu’ils ne voient pas les choses de la même façon que moi ^^.

Passons maintenant au couple singulier que forment Elisa et Kylian. Ah, ces deux-là sont tellement irritables dès lors qu’ils se retrouvent en présence de l’autre ! Car si les rôles s’inversent temporairement et qu’Elisa se retrouve à veiller sur son Protecteur, ce dernier reprendra bien vite son rôle de Guerrier autoritaire et arrogant ! Mais commençons par Elisa. À vrai dire, celle-ci est toujours fidèle à elle-même: sa maladresse légendaire est toujours d’actualité – au point de vouloir constamment lever les yeux au ciel voire même de me frapper le front de ma main -, sa détermination à percer Kylian inébranlable et son humour particulier ne la quitte pas… et ce aux dépens du fier Protecteur. Malheureusement, Elisa reste toujours aussi incertaine quant à sa valeur réelle et a fortement tendance à se diminuer. Elle sombrerait si Kylian ne cesserait de la pousser dans ses retranchements, l’obligeant à affronter ses démons et à remettre perpétuellement en question ses doutes. Un bon point donc pour notre sombre rebelle ;). Mais leur relation évolue et si Elisa ne s’efforce plus de cacher ses sentiments envers Kylian, ce dernier refuse de laisser les siens mettre son cœur à nu. Ce Protecteur est par ailleurs terriblement versatile. Si auparavant, il était capable de passer subitement de la compassion à l’exaspération, maintenant nous découvrons que ce guerrier ombrageux et rebelle est apte à faire preuve de tendresse et d’affection pour passer sans transition à la contrariété ou la colère. C’est un personnage assez complexe qui requiert une bonne dose de patience et de compréhension. Car s’il nous a démontré qu’il n’est pas uniquement froid et distant, il reste ce Syam incroyablement borné, sarcastique et arrogant qui nous est familier. Je rejoins de cette manière l’avis d’Elisa: ce Syam est tout bonnement insupportable :D ! Toutefois, maintenant qu’il nous a montré son bon côté, nous sommes en état de comprendre ses dilemmes entre cœur et raison, amour et devoir… Mais bon sang, qu’est-ce que leur attirance réciproque et leur amour impossible peuvent être frustrants ! En tout cas, je croise les doigts pour ces deux têtes de mules et pour une belle histoire d’amour… Et bien quoi ? Il n’est pas interdit d’espérer, non ;) ?

Je ne l’ai pas mentionné dans la chronique du tome précédent mais j’apprécie tout particulièrement le rapport de nos personnages avec la nature et la façon dont l’auteure pointe du doigt la dégradation du monde du fait des hommes. C’est une admirable initiative qui permet d’ouvrir les yeux sur l’impact néfaste des hommes sur la nature et de prendre conscience de la lente destruction de la Terre. C’est un sujet qui m’est cher et il m’est toujours plaisant de lire un bouquin ayant la préservation de l’environnement pour thème principal. D’ailleurs, Gaïa se fait de plus en plus présente et ce à mon plus grand bonheur !

Pour conclure, je dirais que l’Éveil de Gaïa est une suite délicieuse nous entraînant lentement mais sûrement au dénouement qui promet d’être éblouissant mais essentiellement surprenant. Vu la manière dont nous quittons notre duo renversant, je m’attends à nombre de péripéties, de révélations et par dessus tout, à une éclatante romance entre un être ailé mais non dénué d’humanité et une humaine bien loin d’être ordinaire…

Petite note: la couverture est toujours aussi sensationnelle http://www.nicolasjamonneau.com. Ses illustrations sont rien moins que remarquables !

————————————————————————–

Intéressé par ce livre ? Retrouve-le sur amazon.fr ici:

Le Talisman de Pæyragone, Tome 2: L’Éveil de Gaïa – Katja Lasan


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s