Les Vampires de Chicago |Tome 3: Mordre N’Est Pas Jouer – Chloe Neill

Mordre N'Est Pas Jouer

Titre: Les Vampires de Chicago, Tome 3: Mordre N’Est Pas Jouer

(Original: Chicagoland Vampires, Book 3: Twice Bitten)

Auteur: Chloe Neill

Date de Parution: 26 Août 2011

Éditeur: Milady, Collection Bit-Lit, 480 pages

***

Présentation de l’auteur:

Chloe Neill est une auteure américaine née et élevée dans le Sud des Etats-Unis mais qui vit désormais dans le Midwest. Ses livres sont principalement des romans bit-lit et elle a été désignée auteur bestseller par le New York Times ainsi que par le USA Today. Elle s’est fait connaître notamment par ses séries « Les Vampires de Chicago » et « Dark Elite » qui ont remporté un vif succès auprès de ses lecteurs.

Retrouvez son site www.chloeneill.com

***

Quatrième de Couverture:

Une protection très rapprochée…

Mon nouveau job: garde du corps d’un alpha, Gabriel Keene, l’organisateur d’une convention qui rassemble les quatre Meutes du continent, ici, à Chicago. Je suis censée le protéger… et l’espionner pour le compte d’Ethan. Point positif: pour me préparer, ce dernier m’offre des entraînements plutôt chauds. Une fois sur le terrain, tout se complique. Quelqu’un cherche à tuer Gabriel.

Métamorphe ou non, quand on me confie une mission, je fais tout pour la mener à bien. Et sur ce coup-là, je vais avoir besoin d’aide. Mais la tension monte entre les surnats…

————————————————————————–

Extraits:

Extrait 1

« – Notre invité est Gabriel Keene, dit Luc. Il vient discuter avec notre Maître.

Je laissai échapper un léger ricanement.

– Je suppose que ça veut dire que, cette semaine, je vais me retrouver impliquée dans des embrouilles avec les métamorphes ?

– Tu me surprends, Sentinelle.

Ethan revint dans le salon, vêtu d’un pantalon noir et d’une chemise blanche sans cravate. Le col de sa chemise était déboutonné et il n’avait pas de veste de costume. Comme Luc et moi étions toujours en tenue d’entraînement, ça avait tout l’air d’une réunion informelle.

– Nous t’impliquons rarement dans des embrouilles, dit Ethan avant de hocher la tête à l’intention de la femme qui était entrée avec le chariot. Merci, Alicia. Mes compliments au chef.

Alicia sourit, puis ramassa sa pile de cloches en argent. Elle quitta la pièce et l’homme qui avait ouvert les portes nous adressa un dernier sourire avant de sortir en les refermant derrière lui.

– Tu le fais dès que tu en as l’occasion.

– Elle n’a pas tort, Sire.

[…]

– Bon, commençai-je après quelques bouchées supplémentaires, pourquoi Gabriel vient-il nous rendre visite à la Maison ?

– Tu te rappelles qu’il voulait parler du dispositif de sécurité pour la convention des métamorphes ? (Je hochai la tête. Gabriel l’avait en effet mentionné quand il était passé une semaine plus tôt.) On dirait bien que tu as été choisie pour cette mission.

Je pâlis.

– C’est moi, le dispositif de sécurité ? Ça veut dire quoi ?

Ethan but une nouvelle gorgée d’eau avant de refermer sa bouteille.

– Cela veut dire, Sentinelle, que nous te jetons aux loups. »


Extrait 2

« – Sentinelle, dit Ethan. Sens-tu quelque chose ?

– De quel genre ?

– Le métamorphe qui est parti, ajouta Gabriel. Est-ce que tu sens qu’il attend ?

Je fermai les yeux et, avec un peu d’inquiétude, m’ouvris aux bruits et aux odeurs du monde. Je m’immergeai dans une épaisse et chaude vague de sensations, de magie cachée, mêlée de la chaleur et de l’odeur dégagées par les corps près de moi.

Mais il n’y avait rien d’extraordinaire – si l’on partait du principe qu’un bar rempli de métamorphes très tendus et irradiant de magie relevait de l’ordinaire.

– Rien, dis-je en rouvrant les yeux. Je ne sens rien d’inhabituel dehors.

J’avais parlé trop vite. C’est alors que j’entendis le grondement de pots d’échappement. J’en eus la chair de poule. Quelque chose dans l’air extérieur bouleversait mes instincts de vampire, quelque chose qui faisait vibrer l’air d’une façon que la moto n’expliquait pas. Une odeur forte emplit le bar – celle irritante et vive de la fumée d’échappement mêlée à autre chose… de la poudre ?

Peut-être à cause de mon dernier entraînement, ma bouche et mon corps réagirent d’instinct avant que mon cerveau soit capable de former une idée. »


Extrait 3

« Je savourai les yeux fermés. C’était vraiment un délice et Margot était une déesse…

– C’est bon, me demanda-t-il d’une voix si basse et si lente que je n’étais pas certaine qu’il parlait du dessert.

Je me concentrait sur le goût intense du chocolat pour ne pas trop penser à ce qu’il pouvait vouloir dire.

Quand j’ouvris de nouveau les paupières, il m’observait toujours, ses yeux comme deux émeraudes.

– Quoi ? répétai-je. (Il haussa un sourcil d’un air sardonique. Je secouai la tête.) Chocolat ou pas, on ne joue pas à ça.

Ethan grommela et avança d’un pas.

– Tu en as oublié un peu, dit-il en levant la main.

Il la posa sur ma joue et passa son pouce sur mes lèvres.

Et alors que nous étions là, à nous regarder, il le porta à sa bouche magnifique pour en sucer le chocolat.

J’entrouvris les lèvres.

– Tu triches, parvins-je à murmurer malgré ma peau en feu et mes lèvres comme gonflées à son contact.

– Je ne joue pas, Sentinelle.

Il y eut un moment de silence, aucun de nous ne souhaitant répondre à cette évidente invitation. Ethan m’enleva l’assiette et la fourchette des mains, et les posa sur le chariot. Puis il me prit la main et la posa sur sa poitrine, sur le coton de son tee-shirt.

Son cœur cognait sous ma paume, son sang s’emballait sous mes doigts.

[…]

(Pendant que j’en avais encore la force, je reculai de quelques pas et me détournai.) L’aube approche. Je devrais probablement retourner dans ma chambre. Tu as encore besoin de moi ?

– J’ai besoin de toi pour pas mal de choses.

Oh ! Mais c’était tellement simple de se sentir flattée par la pensée qu’un homme aussi intensément beau me désirait aussi violemment. Bien sûr, c’était ça le problème.

– Tu me veux pour satisfaire un besoin physique.

Il ne me répondit pas et je tournai la tête vers lui, pensant que mon insolence l’avait mis en colère.

Mais je ne décelai aucune fureur dans son regard; juste une couleur vif-argent, liquide et riche – la couleur de la faim.

Un frisson me parcourut l’échine. Il ne s’agissait pas seulement d’excitation, mais de quelque chose d’encore plus basique – une sorte de goût propre à la vampire en moi, un intérêt dans le jeu que nous étions en train de jouer.

Mais étais-je prête à perdre ? »

————————————————————————–

Mon Avis:

Depuis que j’ai relu les deux tomes précédents des Vampires de Chicago, je ne cesse de me demander pour quelle espèce de raison j’ai interrompu cette série alors qu’elle est tellement addictive. La réponse ne me vient pas mais ce que je sais en revanche, c’est que je suis plus que ravie de l’avoir reprise.

Dans ce livre-ci, notre chère Merit va faire joujou avec les métamorphes de Chicago. Nous plongeons donc dans un univers nouveau où métamorphes et vampires sont en perpétuel conflit et où les vampires n’ont pas vraiment la côte… La haine et la rancœur sont donc palpables et Merit se verra jeter en pâture aux loups par Ethan pour servir Gabriel Keene, le Meneur d’une des quatre Meutes existantes. Gabriel – que nous avons déjà eu le plaisir d’apercevoir à la fin du second tome – est un personnage plutôt fascinant. C’est un Meneur avec un grand M, à la puissance non négligeable et une assurance à toute épreuve. Il est également extrêmement protecteur et voue sa vie au service de sa famille, c’est-à-dire de sa meute dans son intégralité. Nous savons immédiatement que c’est un protagoniste important, qui jouera un rôle primordial par la suite et cette conscience est accrue lorsque Gabriel fait de mystérieuses prophéties à propos de Merit… et d’Ethan. Mais celles-ci restent très vagues et l’auteure ne nous donne que quelques indices afin de titiller notre curiosité… et notre impatience. Les métamorphes amènent donc leur lot de mystère dans l’histoire ce qui rend cette série encore plus ensorcelante qu’auparavant. De ce fait, la ville de Chicago évolue mais elle n’est pas la seule car certains surnaturels qui l’habitent évoluent tout autant…

Merit est enfin une vampire à part entière. Une suceuse de sang à 100%. Plus de conflits internes entre la vampire et l’humaine ! Et l’ancienne étudiante en jean et basket s’efface au profit d’une guerrière redoutable en cuir et katana… Toutefois, son caractère n’a pas changé pour autant – loin de là ! Merit reste fidèle à elle-même ce qui veut dire qu’elle est toujours aussi sarcastique, toujours aussi amusante ainsi que toujours – et malheureusement – sous le charme de notre séduisant et agaçant Maître vampire: Ethan Sullivan. Et agaçant, Ethan l’est bel et bien. Car mon Dieu, qu’est-ce qu’il peut être versatile, celui-là ! Les liens entre nos deux vampires se resserrent, ils se deviennent plus proches et comme nous sommes de véritables romantiques – je plaide coupable ! -, nous espérons bien plus. Donc nous attendons avec plus ou moins de patience et quand nous pensons qu’enfin tout se passe pour le mieux pour nos deux suceurs de sang, Ethan fait des siennes et se recule brusquement de la situation. De quoi crier de frustration ! Mais je dois reconnaître que malgré cette attitude, il a su me faire fondre comme jamais puisqu’il commence peu à peu à montrer un tout autre visage… et même une sensibilité inattendue ! Ce personnage me plaît de plus en plus bien qu’il soit incroyablement exaspérant – un avis partagé par Merit. Mais l’espoir fait vivre comme on dit donc prenons d’abord le mal en patience ;) !

Pour faire court, ce troisième tome de la série Les Vampires de Chicago s’est révélé tout aussi captivant que les précédents, si ce n’est même plus. Suspense et action sont au rendez-vous comme jamais et bien que l’amour manque toujours à l’appel et que la simple attirance fait valoir ses lois, ce livre va vous aiguillonner comme jamais ! Le tome suivant est à lire im-pé-ra-ti-ve-ment !

————————————————————————–

Intéressé par ce livre ? Retrouve-le sur amazon.fr ici:

~ Recherche de lien ~


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s