Crossfire |Tome 2: Regarde-Moi – Sylvia Day

Regarde-Moi

Titre: Crossfire, Tome 2: Regarde-Moi

(Original: Crossfire, Book 2: Reflected in You)

Auteur: Sylvia Day

Date de Parution: 02 Mars 2013

Éditeur: J’ai Lu Pour Elle, Collection Best, 384 pages

***

Présentation de l’auteur:

Sylvia Day est une auteure américaine de renommée internationale, classée n°1 sur les listes du New York Times et du USA Today mais aussi dans vingt-sept autres pays. Elle a écrit de nombreux livres, que ce soient des romans historiques, paranormaux ou encore érotiques, et une bonne partie d’entre eux ont été récompensés. Sylvia Day fait le bonheur de ses lecteurs et ne cesse de nous étonner par ses romans aussi originaux qu’addictifs comme le prouve la série Crossfire qui est devenu un véritable phénomène mondial.

Retrouvez son site www.sylviaday.com

***

Quatrième de Couverture:

Gideon Cross était l’incarnation de l’homme idéal, mais je n’étais pas dupe, moi qui savais désormais quels tourments cette perfection dissimulait.

De son passé, j’ignorais pourtant presque tout. Son entêtement à le garder secret me blessait. En revanche, son refus obstiné de répondre à mes questions attisait ma jalousie et sapait la confiance qu’il exigeait de moi. Etre ensemble était parfois douloureux. Ne pas l’être était pire.

J’espérais que l’amour fou qui nous liait l’un à l’autre serait plus fort que tous les obstacles que la vie s’acharnait à dresser entre nous. Je n’imaginais pas à quel point…

————————————————————————–

Description:

Le personnage principal: Eva.

Une relation avec Gideon Cross n’est pas ce qu’il y a de plus simple et Eva le sait pertinemment, et ce depuis que ses yeux se sont posés pour la première fois sur cet être puissant et terriblement séduisant. Toutefois, elle s’accroche et fait de son mieux pour que leur couple puisse fonctionner malgré tous les obstacles qui se dressent sur leur chemin… des obstacles directement issus de leurs passés respectifs qui pourraient bien les détruire s’ils ne font pas attention. Mais il n’y a pas que les obstacles extérieurs qui freinent la progression de leur relation…

En effet, à l’intérieur même de leur couple, une personne continue de rester aussi imperméable et secrète qu’au premier jour: Gideon. Si Eva lui a confié ses peurs et ses craintes, et ne cesse de lui prouver qu’il peut avoir toute sa confiance, ce dernier n’en fait pas autant à son égard. Elle ne connaît toujours pas son passé, et Gideon ne se sent pas près à lui en faire part, elle le comprend parfaitement. Mais qu’en est-il des rêves qui ne cessent de le tourmenter ? Il refuse toujours de se confier et cela lui fait l’effet d’un coup de poignard dans le cœur… Et à bien y réfléchir, Eva ne sait vraiment pas grand-chose sur l’homme qu’elle aime si profondément et cela la perturbe quelque peu.

Ainsi, si Gideon et elle ne sont pas capables de se faire mutuellement confiance, ont-ils un quelconque avenir ensemble ? Et si oui, pourront-ils construire quelque chose de solide tout en ayant un mur de secrets entre eux ? Sans compter que certaines personnes semblent-être prêtes à tout pour voir leur relation s’effondrer… L’avenir est incertain et imprévisible et ceci est bien la plus grande peur d’Eva…

————————————————————————–

Extraits:

Extrait 1

« Nous attendions en face du Crossfire que le feu passe au rouge pour traverser quand mon regard fut attiré par la Bentley noire garée devant l’immeuble. A l’évidence, Gideon venait tout juste de rentrer de déjeuner. Je l’imaginai, assis sur la banquette arrière, occupé à me dévorer du regard, ce jour où il m’avait remarquée pour la toute première fois. Rien que d’y penser, j’en avais des fourmillements de…

Un grand froid m’envahit soudain.

Une superbe jeune femme brune venait de franchir la porte à tambour et de s’immobiliser sur le trottoir, incarnation vivante de l’idéal féminin de Gideon, qu’il en ait conscience ou pas. Une femme qui l’avait subjugué – j’en étais témoin – à l’instant où il avait posé les yeux sur elle, dans la salle de réception du Waldorf Astoria. Une femme qui exerçait sur lui un tel ascendant qu’elle réveillait mes pires angoisses.

Juchée sur des escarpins rouge cerise et moulée dans une robe couleur crème, Corinne Giroux était vraiment d’une beauté saisissante. Elle passa la main dans sa longue chevelure brune, qui me parut soudain moins lisse que la veille au soir. A mieux y regarder, elle était même un peu emmêlée. La tête légèrement inclinée de côté, elle porta ensuite la main à sa bouche et en suivit le contour du bout de son doigt fuselé.

Je sortis mon smartphone de mon sac, activai l’appareil photo et pris un cliché d’elle. Le zoom confirma mes doutes: si elle se touchait ainsi les lèvres, c’était parce que son rouge avait filé. Ou plutôt non, il avait été étalé.

Par un baiser fougueux.

Le feu passa au rouge. Magumi et moi fûmes entraînées par le flot des piétons et la distance se rétrécit entre la femme que Gideon avait un jour accepté d’épouser et moi. Angus sortit de la Bentley, la contourna et adressa quelques mots à Corinne avant de lui ouvrir la portière arrière. Le sentiment de trahison qui me submergea – tant de la part d’Angus que de Gideon – fut si violent qu’il me coupa le souffle. Les jambes en coton, je chancelai.

– Hé ! s’écria Megumi en m’attrapant le bras. Heureusement que nous n’avons pris que des margaritas sans alcool !

Je regardai Corinne se glisser sur la banquette de la voiture de Gideon avec une grâce consommée et fut prise d’une telle fureur que j’en serrai les poings. Les yeux brouillés de larmes, je vis la voiture s’écarter du trottoir et s’éloigner.

[…]

Je m’engageai dans le long couloir qui conduisait au bureau de Gideon et m’arrêtai dans la deuxième aire d’accueil où Scott, son secrétaire, avait son bureau.

Il se leva aussitôt.

– Bonjour, Eva, dit-il en décrochant le téléphone. Je le préviens que vous êtes là.

La paroi de verre transparent qui séparait le bureau de Gideon du reste de l’étage pouvait être obscurcie à volonté en pressant un simple bouton. Elle l’était, ce qui ne fit qu’accroître mon malaise.

– Il est seul ?

– Oui, mais…

Je ne le laissai pas achever sa phrase. Poussant la porte vitrée, je pénétrai dans le domaine de Gideon. Je balayai du regard l’immense bureau ultramoderne et remarquai immédiatement qu’un des cousins du canapé gisait sur le sol. Sur l’épaisse moquette, des traces indiquaient que le canapé avait été décalé de plusieurs centimètres.

Les battements de mon cœur s’accélérèrent et mes paumes devinrent moites. L’angoisse atroce qui m’avait submergée un instant plus tôt s’intensifia.

Je venais à peine de remarquer que la porte du cabinet de toilette était ouverte quand Gideon en sortit, torse nu. Il avait les cheveux humides, comme s’il venait de prendre une douche, et le haut de son torse ainsi que son cou étaient empourprés, comme lorsqu’il venait de faire de l’exercice.

Il se figea en me découvrant et son regard s’assombrit un instant avant que le masque impassible derrière lequel il dissimulait ses émotions se mette en place. »


Extrait 2

« – Je viens de découvrir un truc incroyable, dis-je à Cary dès que Sheila se fut éloignée. Figure-toi que j’ai une baby-sitter.

– Quoi ?

Je lui racontai l’incident au bar.

– Attends, Eva, c’est un truc de malade !

– Tu m’étonnes. Mais je ne vais pas me laisser faire. Il faut que Gideon comprenne qu’une relation ne fonctionne pas ainsi. Surtout après les salades qu’il m’a balancées sur la confiance réciproque, déclarai-je en me laissant tomber sur ma chaise longue. A quel point me fait-il confiance s’il estime nécessaire de me faire suivre pour empêcher des inconnus de m’adresser la parole ?

– Je n’aime pas ça, Eva, déclara-t-il. Ça ne va pas du tout.

– Tu crois que je ne le sais pas ? En plus, il a choisi une femme ! Je n’ai rien contre les femmes qui font des boulots plutôt réservés aux mecs, je me demande juste s’il voulait qu’elle me suive jusque dans les toilettes ou s’il ne faisait tout simplement pas confiance à un homme pour me surveiller.

– Tu es sérieuse, là ? Qu’est-ce que tu attends pour lui dire ta façon de penser ?

Le projet qui se formait dans mon esprit depuis quelques minutes prit soudain forme.

– Je mijote ma vengeance.

Un sourire espiègle se dessina sur ses lèvres.

– Vas-y, raconte.

Je saisis mon smartphone sur la jolie petite table en mosaïque qui se trouvait entre nous et fis défiler la liste de mes contacts jusqu’à trouver le numéro de Clancy Benjamin, le garde du corps de mon beau-père.

– Bonjour, Clancy, c’est Eva, annonçai-je quand il décrocha.

– Ho, ho, je sens que ça va barder…, murmura Cary.

– Je remonte, articulai-je silencieusement à son adresse en me levant. Tout va bien, répondis-je à la question de Clancy. Ecoutez, j’aurais un service à vous demander, ajoutai-je une fois dans le hall de l’hôtel, profitant du fait que Sheila se trouvait toujours dehors. »


Extrait 3

« – Ces mecs sont géniaux ! hurla Shawna quand le groupe qui faisait l’ouverture entama sa cinquième chanson.

Nous avions quitté nos sièges à la fin de la troisième pour nous faufiler jusqu’à la rampe séparant les places assises de la fosse des agités. Gideon se tenait derrière moi, m’emprisonnant de ses bras, les mains agrippés à la rambarde. Le public se pressait autour de nous, cherchant par tous les moyens à s’approcher, mais le grand corps de Gideon me protégeait, de même qu’Arnoldo protégeait Shawna.

J’étais certaine que Gideon aurait pu nous avoir des places dans le carré VIP, mais il avait compris, sans que je le lui dise, que Shawna ayant gagné ses billets et nous ayant gentiment invités, ces places étaient le seul choix possible. Et je ne l’en aimais que davantage d’avoir suivi le mouvement sans broncher.

– Ils ont aussi signé chez Vidal Records ? lui criai-je à l’oreille.

– Non. Mais j’aime bien ce qu’ils font.

J’étais étonnée qu’il apprécie le spectacle. Levant les bras, je hurlai, galvanisée par l’énergie de la foule et le rythme entraînant. Je dansais sur place, déchaînée, et en nage.

A la fin de la chanson, les machinistes s’empressèrent de préparer la scène pour les Six-Ninths. Follement heureuse de partager cette soirée délirante avec l’homme que j’aimais, je pivotai, nouai les bras autour de son cou et écrasai mes lèvres contre les siennes.

En réponse, il me souleva de terre, m’incita à enrouler mes jambes autour de sa taille et me rendit mon baiser avec fougue. Son sexe en érection se pressait contre ma fente, et je ne pus résister à l’envie de me frotter contre lui. Autour de nous, les sifflements et les quolibets fusèrent, dont quelques: « Allez à l’hôtel ! » et: « Baise-la, mec ! ». Mais je ne m’en souciai pas plus que Gideon, qui semblait pris dans la même spirale sensuelle que moi. Sa main plaquée sur mes fesses suivait les mouvements de mon bassin tandis que son autre main m’immobilisait la tête. Il m’embrassait à pleine bouche comme s’il devait ne jamais s’arrêter.

Sa langue se mêlait à la mienne avec avidité, faisait l’amour à ma bouche. Son désir insatiable me tira un gémissement, et quand il se mit à me sucer la langue en la faisant coulisser entre ses lèvres, le besoin de sentir son sexe en moi prit des proportions alarmantes.

– Tu vas me faire jouir, gronda-t-il.

J’étais tellement absorbée par lui, bouleversée par la violence de sa passion que je remarquai à peine que les Six-Ninths avaient commencé à jouer. Ce ne fut que lorsque la voix du chanteur résonna dans la salle que je repris brutalement pied sur terre. »

————————————————————————–

Mon Avis:

Etant donné la façon dont s’est terminé Dévoile-Moi, il m’était presque impossible de lâcher l’histoire à ce moment-là et je me suis donc lancée dans ce second tome, Regarde-Moi. Et voici mes impressions.

Comme pratiquement toujours, je débute par l’histoire. Si je croyais que le premier tome était rempli de tension et de malentendus, ce n’est rien comparé à ce qui se passe ici ! Il y a encore et toujours des problèmes et des disputes entre nos deux tourtereaux et leur nature possessive n’arrange pas les choses… Ainsi, leur relation est plus compliquée que jamais, notamment avec la présence plus qu’indésirable de Corinne, les secrets de Gideon qui ne cessent de peser sur Eva, les angoisses, les incertitudes et les incompréhensions. Mais bien sûr l’attractivité entre eux est toujours aussi forte et incontrôlable… ce qui les amène très souvent à utiliser le sexe comme une arme – surtout Gideon – pour détourner une question inconfortable ou pour résoudre un conflit qui finalement restera irrésolu. Donc, vous l’avez compris, si leur couple a connu des hauts et des bas, celui-ci est ici au plus bas.

Il est temps de parler un peu des personnages. Commençons par Eva. Je le dis tout de suite, j’ai souvent eu envie de la secouer. Sa jalousie est tout bonnement insupportable. Je comprends qu’une femme se sente menacée par une autre – surtout si celle-ci est une ex-fiancée – mais la jalousie d’Eva prend des proportions alarmantes. Certes, elle est très possessive, elle le dit et le répète constamment mais certaines de ses réactions sont assez exagérées ce qui a eu le don de m’hérisser. Mis à part ceci, Eva est plutôt fidèle a elle-même, toujours aussi avide et amoureuse de Gideon… D’ailleurs, parlons un peu de ce milliardaire torturé. Durant ma lecture, j’ai eu plusieurs fois la désagréable impression qu’Eva était dénuée de libre arbitre et selon moi, cela s’explique en un seul mot: Gideon. Il est clairement supérieur à Eva et est surtout très autoritaire dans leur couple. L’équilibre n’est pas vraiment de mise entre eux et j’ai la nette sensation que Gideon tente de manipuler Eva tant par les mots que par les actes tout comme le fait qu’il essaie de la faire culpabiliser de nombreuses fois… J’ai donc été plutôt choquée par son comportement et le trouve même assez cruel parfois. Je pense que vous l’avez plus ou moins compris, je ne porte pas tellement Gideon dans mon cœur pour l’instant. Mais j’espère toujours découvrir une facette de sa personnalité qui me permettra de l’apprécier…

Une petite remarque pourrait venir compléter cet avis. J’ai constaté que des scènes me paraissent toujours étrangement similaires, principalement les scènes de sexe. J’ai constamment une impression de déjà-vu, l’impression de relire toujours et encore la même page. C’est un peu décevant sachant que les scènes de ce genre sont plutôt nombreuses dans « Crossfire »…

Pour conclure, je dirai que ce deuxième tome est très riche en émotions et une fois que vous ouvrez le livre, vous êtes entraîné dans une spirale infernale et impitoyable dont vous ne pouvez espérer sortir rapidement. Si j’ai toujours quelques réserves à l’égard de cette série, je compte tout de même continuer à avancer car l’auteure a su me surprendre avec ce tome-ci: je ne m’attendais vraiment pas à un tel déroulement des faits ! Et bien sûr, Sylvia Day a bien veillée à nous laisser sur la fin ;) !

Petite réflexion personnelle: Je crois que je ne pourrais plus jamais regarder de la même manière une foule à un concert… Au lieu de regarder la scène, je guetterai des mouvements suspects dans l’assemblée :D

————————————————————————–

Intéressé par ce livre ? Retrouve-le sur amazon.fr ici:

Crossfire, Tome 2: Regarde-Moi – Sylvia Day


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s